99% de la vidéo se regarde encore à la télévision

Une étude du Counsil for Research Excellence (disponible en PDF) vient rappeler à tout ceux qui ont définitivement basculé dans le numérique (et donc à une large partie des lecteurs de ReadWriteWeb) que les changements dans les usages et la consommation des média sont moins rapides qu’il nous arrive de le croire.

Cette étude – sponsorisée par Nielsen qui n’est pas spécialement neutre dans l’histoire, c’est à souligner – conclue que l’américain moyen continue de passer près de 5 heures et demi devant un programme de télévision chaque jour. 94% des adultes regardent la télé tous les jours, alors que la plupart regardent des vidéo en ligne seulement quelques minutes par jour.

La bonne nouvelle pour la télévision

La télévision (à laquelle il faut ajouter les programme enregistrés par les particuliers sur leurs magnétoscopes numériques), représente 99% des vidéos regardés par les adultes américains, et même pour les plus jeunes dans le groupes étudié, les 18-24, la vidéo en ligne ne représente que 2% du temps de consommation de contenus vidéo. (attention, il s’agit ici de comparer internet et télévision en terme de consommation de vidéos exclusivement, on ne considère pas du tout les autres contenus disponibles sur internet, et l’on n’a pas pris en compte les usages des adolescents, la fameuse génération digitale)

tv1

La mauvaise nouvelle pour la télévision

En terme d’usage en général, cependant, l’ordinateur et les écrans mobiles ont pris des parts de marché sur le temps consacré à la télévision, même s’il reste encore beaucoup de croissance potentielle à la vidéo en ligne. Les utilisateurs de la tranche d’âge 18-24 ans passent plus de temps devant un écran d’ordinateur que tous les autres (143 minutes par jour en moyenne), mais regardent néanmoins 210 min de télévision par jour.

Plus une personne est agée, plus elle passe de temps devant sa télévision (421 minutes par jour pour les plus de 65 ans). Pour les réseaux de télévision, le constat est clair : les générations à venir, et notamment la génération digitale qui n’a pas été étudié ici, passerons encore moins de temps devant un poste de télévision.

Avec l’arrivée de YouTube XL (une version de YouTube destinée à être consommée sur un poste de télévision), Boxee et Hulu Desktop, bon nombre d’acteurs font arriver la vidéo en ligne dans le téléviseur de Madame Michu, transformant le média Télé en un simple écran de plus. C’est l’annonce d’une convergence à venir entre le média télé et la vidéo en ligne (et peu être d’un YouTube qui va enfin devenir quelque chose d’énorme d’un point de vue financier).

tv2

Nous continuerons très probablement à regarder de la vidéo sur un poste de télévision, mais il y a fort à parier que les téléspectateur n’auront que faire de la provenance de ce qu’il regardent, que cela arrive via la cable ou par YouTube leur sera à priori indifférent.

Les 10 années à venir seront une période de grand bouleversement pour la télévision, et nous organiserons à la rentrée, sur le même modèle que la table ronde sur le futur de la musique, une nouvelle table ronde sur le futur de la télévision pour en parler… Alors… Ne zappez pas.

(image d’ouverture de 8hungryghosts en CC sur Flickr)


Recommandez cet article à vos amis

et rejoignez nous sur Facebook et Twitter...



8 commentaires pour cet article

  1. ParisComLight

    Consommée collectivement, la télévision domestique rassemble non plus forcément physiquement devant son poste mais à travers les interactions qu’elle suscite autour de ses programmes ; elle reste la gardienne du lien social. La télévision, longtemps désignée comme instrument de domination conduisant au silence des masses, se libère du temps et de l’espace grâce notamment à la télévision sur mobile ; je pense que là est l’enjeu pour l’avenir de la télévision.
    Très intéressant ce post… Je travaille également sur la problématique.

  2. Fabrice Epelboin

    Pas sur que la télévision sur mobile soit la voie. En Corée, elle génère 2M de CA pour presque 150M d’investissement, c’est une dead end. Pas de modèle économique, rien. Pas sûr qu’on fasse l’impasse la dessus en France, on adore tenter désespérément de poursuivre les anciens modèles sur les nouvelles technos, mais je ne vois pas pourquoi on s’en sortirai mieux que les Coréens…

  3. Laurent PATENOTRE

    Très intéressant ce post : les chiffre sont impressionnant mais pas aberrant. Comme le dit ParisComLight, les vidéos sont consommées collectivement sur la télévision. Le salon est un espace permettant de partager ce type de contenu, le PC et le mobile n’ont pas cette convivialité.

    C’est en partant de ce principe que nous avons cherché à faire une offre légale de téléchargement de vidéos permettant l’utilisation de cette dernière directement sur la télévision, ET sans dépendre d’une connexion Internet ou d’un matériel spécifique.

    Ce projet s’appelle AWAWAT (Any Work, Any Where, Any Time). Nous sommes en phase de lancement. J’allais justement proposer un article à RWW pour nous aider à diffuser notre solution.
    A voir sur http://awawat.com

  4. Youri

    Merci pour cette étude fort intéressante!

    Même si les résultats me paraissent effectivement un peu étonnant. Les 18-24 ans aux Etats-Unis passeraient donc plus de temps à regarder de la vidéo sur la TV que sur le web?

    Peut-être… mais cette tendance ne devrait pas durer me semble t-il

  5. Fabrice Epelboin

    Attention à ne pas confondre temps passé à regarder de la vidéo sur le net et temps passé sur internet. L’étude fait par ailleurs l’impasse sur les moins de 18 ans, la fameuse génération digitale, et il y a fort à parier que cette impasse soit volontaire, cette étude ayant été commanditée par Nielsen, qui n’a absolument aucune intérêt à semer la panique chez les annonceurs…

  6. j.y.bernier

    En ce qui me concerne, la qualité trop souvent détestable de l’image autant que du son m’a détourné de la video sur internet. Seules les productions TV reproduites sur internet atteignent le standard minimum de qualité, et encore quand elles n’ont pas été massacrées par l’intervention d’un amateurisme navrant.

    Il ne viendrait pas à l’idée de présenter un journal froissé et tâché d’encre. De la même manière, une caméra qui a la bougeotte, une image floue ou un son bruité n’ont pas vocation à être présentés en public.

    Cette étude ne fait peut-être que constater la prévalence du contenu écrit sur internet, la video ne venant que comme appoint secondaire.

    Par ailleurs, il existe une très grande différence entre l’utilisation de la télévision et celle de l’internet. La première est passive, la seconde active. Ce ne sont pas les mêmes processus congitifs qui sont à l’oeuvre. Alors que le téléspectateur se laisse guider, l’«internaute» impose son temps, son ordre, sa *lecture*, ce que la video vient contrarier en le ramenant dans la linéarité.

    La convergence n’est que technique. La polyvalence de l’ordinateur trompe. Regarder Hulu sur téléviseur ou ordinateur ne fait pas de différence. Ça reste de la télévision (du cinéma en l’occurence).

  7. Fabrice Epelboin

    @Laurent PATENOTRE

    intéressant. reviens nous voir quand tu a démarré la commercialisation et que tu as un peu de recul sur le marché ;-)

  8. Smackitta

    je mets beaucoup de temps sur internet, mais les vidéos c’est sur la TV !

4 Trackbacks For This Post

  1. A lire ailleurs du 1er au 17 juin 2009 | traffic-internet.net :

    [...] . ReadWriteWeb : 99% de la vidéo se regarde encore à la télévision Fabrice Epelboin revient sur une intéressante étude du Council for Reasearch Excellence qui rappelle que les usages dans la consommation des médias évoluent rapidement : 99 % des vidéos regardés par les adultes américains sont des vidéos provenant de la télévision. Mais les plus jeunes générations exploitent plus facilement d’autres écrans que la télévision (même si ceux-ci leurs servent aussi à regarder la télévision). Et de livrer un intéressant graphique de consommation des médias par type d’écran (Télévision, ordinateur, téléphone mobile) qui montre la progression de la diversification… [...]

  2. A lire ailleurs du 1er au 17 juin 2009 | MKT planet - News Web Marketing - Nouvelles Technologies :

    [...] . ReadWriteWeb : 99% de la vidéo se regarde encore à la télévision Fabrice Epelboin revient sur une intéressante étude du Council for Reasearch Excellence qui rappelle que les usages dans la consommation des médias évoluent rapidement : 99 % des vidéos regardés par les adultes américains sont des vidéos provenant de la télévision. Mais les plus jeunes générations exploitent plus facilement d’autres écrans que la télévision (même si ceux-ci leurs servent aussi à regarder la télévision). Et de livrer un intéressant graphique de consommation des médias par type d’écran (Télévision, ordinateur, téléphone mobile) qui montre la progression de la diversification… [...]

  3. La TV toujours loin devant internet ! | TOUSSATOUSSA :

    [...] étude de Nielsen que rapporte Readwriteweb nous rappelle que non, les hyperconnectés que nous sommes, vivant de plus en plus sans TV, ne [...]

  4. Consommation des médias et des réseaux sociaux selon les tranches d’âge | Etudes en marketing, Haute Ecole ISE : Vansnick R. :

    [...] http://rww.zergy.net/2009/06/08/analyse/99-de-vido-se-regarde-encore-tlvision/ [...]

Réagissez !

Politique de modération des commentaires

  • A propos
  • Best of
  • Buzzing
  • Tags

ReadWriteWeb est un blog dédié aux technologies internet qui en couvre l’actualité et se distingue par ses notes d’analyse et de prospective ainsi que par l’accent mis sur les usages et leurs impacts sur les média, la communication et la société. Il est classé parmi les blogs les plus influents de la planète par Technorati et Wikio. Publié en cinq langues, il s'appuie sur un réseau de correspondants locaux en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, en France, en Espagne, au Brésil, en Chine ainsi qu'en Afrique francophone. Ses articles sont publiés dans la rubrique technologie du New York Times.


Partenaires

hébergement infogérance Bearstech
af83





Appli iPhone


 

Recommandés



Activité sur le site