La ville de Boston se met aux applications municipales mobiles

Au moment même ou NKM lance un appel à projet “Proxima Mobile”, destiné à financer la mise en place d’applications et de services innovants, “pour faire de l’internet mobile le nouvel outil qui facilitera notre quotidien”, la ville de Boston lance elle une application iPhone qui va permettre aux habitants de l’une des plus anciennes villes des Etats-Unis de faire remonter aux autorités municipales les problèmes rencontrés par ses habitants au quotidien.

Chaussée abîmée, ampoule grillée, graffiti, dégradation quelconque, à la moindre constatation, les habitants de Boston peuvent désormais prendre une photo, qui grâce à cette application sera datée, géolocalisé puis envoyée, accompagnée d’un commentaire, aux services municipaux.

Mais ce n’est pas tout, les habitants pourrons suivre l’état d’avancement de la plainte qu’ils auront ainsi fait remonter à l’hôtel de ville, et voir comment la municipalité à traité le problème : derrière le coté hype, c’est un véritable exercice de transparence auquel se livre la municipalité.

Certains groupes se félicitent et voient dans ce nouvel outil un façon de traquer des activités illégales qui ont lieu dans la ville, cette fois avec des preuves photographiques, et une obligation, pour la municipalité de traiter le dossier, ou de l’enterrer publiquement.

“Si ceux qui promènent leur chien s’armaient d’iPhones afin de rendre compte de ces activités [illégales] et de les rendre publiques, cela ferait un grande différence” affirme Anne Swanson, vice présidente de Graffiti NABBers, une brigade de volontaires qui patrouillent la ville à la recherche de graffitis. “C’est un outil fantastique” ajoute-t-elle.

C’est mieux que des milices, en tout cas, et bien moins dangereux.

Thomas Menino, le maire de Boston, est lui aussi enthousiaste, l’application, imaginée par Nigel Jacob, un assistant du maire particulièrement geek, a été immédiatement approuvée : “J’ai adoré”, confie-t-il, “Je suis enthousiaste sur ces trucs hi tech parce que c’est nouveau, c’est innovant et que l’on n’est pas vraiment reconnu pour cela”.

La ville de Boston n’est en effet pas à la pointe des usages en matière de high tech – pensant probablement que la proximité du MIT suffirait à régler le problème. Le maire est sujet à de fréquente critique de la part de son opposition pour son manque de vision en la matière.

Cette application iPhone fait parti d’un programme global destiné à rajeunir et mettre à jour la gestion municipale, de nombreux investissement sont en cours à ce sujet, l’appli iPhone, elle, n’a coûté que quelques dizaines de miliers de dollars.

(source : boston.com )


Recommandez cet article à vos amis

et rejoignez nous sur Facebook et Twitter...



10 commentaires pour cet article

  1. Chris

    Encore une idée bonne à la base mais qui surfe sur un (absurde) effet de mode.
    Si je me promène avec mon Blackberry ou Nokia, ou je ne sais quelle autre marque de mobile, je ne pourrais pas avoir accès à l’application.
    Le principe de base qui fait que le web est ce qu’il est aujourd’hui, c’est avant-tout d’être disponible sur n’importe quelle plateforme.
    L’Iphone est en train de gangréner le marché du mobile avec ses applications propriétaires à installer sur le terminal…

  2. Fabrice Epelboin

    Pas faux, en même temps, cela permet de faire un prototype pour pas cher, si cela marche, il y a fort a parier qu’ils fassent la même appli pour tout un tas de terminaux… (y compris d’autres plateformes propriétaires comme Nokia et Blackberry)

  3. Chris

    Tu fais un site web mobile, point barre.
    C’est une hérésie ces applications, on s’en passe de plus en plus dans le monde des PC, et les mobiles reviennent avec, on retrouve tout le lot de désagréments habituels (mises à jour, installations, incompatibilités, etc…)
    Là on cible un terminal, donc on jette pas mal d’autres utilisateurs, puis on multiplie le travail par X nombre de terminaux si on suit ton idée.
    Pas terrible, m’enfin ce n’est que mon avis, je n’aime pas les effets de mode.

  4. Fabrice Epelboin

    un site web mobile qui prend des photos, les géolocalise et les envoi à un service central ?

    Question sécurité, c’est limite ;-) Absolument infaisable, d’ailleurs, imaginez ce qu’un hacker mal intentionné ferait d’un truc pareil…

  5. Chris

    Un site avec un formulaire, dans lequel on complète des données, ce doit être faisable.
    C’est moins « fun », mais ça marche pour tout le monde, pas seulement les fans de Apple.

  6. Fabrice Epelboin

    Ca a surtout beaucoup moins de chance d’etre utilisé.

    Franchement, pour ce genre d’usage, je ne vois pas d’issue en dehors d’une appli pour le moment. Maintenant, c’est clair que la sortir uniquement pour l’iPhone est de l’ordre du coup marketing, il aurait fallu la sortir pour plusieurs plateformes… Cost cutting, I guess…

  7. Chris

    Oui, c’est bien triste tout ça pour les utilisateurs.
    Quid de l’iphone et ses milliards d’applications dans quelques années ?
    On en aura tous ras le bol d’avoir une appli pour ci, une appli pour ça, on va inventer des mashups d’applis ?, puis on reviendra sur le web ?, avec un moteur de recherche, des sites qui répondent ponctuellement a nos demandes, de façon simple, efficace, sans installation…
    J’ai juste l’impression que l’on va dans un sens qui n’est pas le bon, du moins sur l’aspect « ouvert ».

  8. Fabrice Epelboin

    IMHO, d’ici quelques années, forfaits data réellement illimités, et sur l’iphone (et les autres), de simples interfaces (riches) permettant d’interagir avec une appli ‘dans le cloud’. Couts de dev pour chaque plateforme réduits au minimum, problem solved ;-)

  9. Fabrice Epelboin

    Sinon, pour aller dans le ‘bon’ sens, il reste Androïd… Wait & see…

  10. Chris

    Adndroid et son « Android Market » ? Même punition pour l’utilisateur.
    La vision ASP est bien la meilleures qui peut arriver (avec forfait réellements illimités, cela va sans dire).

Réagissez !

Politique de modération des commentaires

  • A propos
  • Best of
  • Buzzing
  • Tags

ReadWriteWeb est un blog dédié aux technologies internet qui en couvre l’actualité et se distingue par ses notes d’analyse et de prospective ainsi que par l’accent mis sur les usages et leurs impacts sur les média, la communication et la société. Il est classé parmi les blogs les plus influents de la planète par Technorati et Wikio. Publié en cinq langues, il s'appuie sur un réseau de correspondants locaux en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, en France, en Espagne, au Brésil, en Chine ainsi qu'en Afrique francophone. Ses articles sont publiés dans la rubrique technologie du New York Times.


Partenaires

hébergement infogérance Bearstech
af83





Appli iPhone


 

Recommandés



Activité sur le site