Avec iAd, Apple pourrait bien révolutionner la publicité sur mobile

Apple annoncé la version 4.0 du système d’exploitation de l’iPhone la semaine dernière, et une large part de cette évènement était centré sur une nouvelle plateforme publicitaire appelée iAd. Apple fournira sous peu une solution simple pour les developpeurs leur permettant d’insérer des publicités dans leurs applications mobiles, ces derniers pourront conserver 60% des revenus.

Les analystes sont dithyrambiques quand ils évoquent cette nouvelle plateforme publicitaire, certains prédisent un marché de 4,67 milliard par an pour Apple (on admirera au passage la précision du chiffre).

Pourquoi ? Simplement parce que cette plateforme a le potentiel pour changer la publicité en ligne comme personne ne l’a fait depuis un bon bout de temps (entendez depuis Google).

Cullen Wilson donne l’explication suivante sur l’Austin Startup Blog :

“La raison pour laquelle iAd a une chance de changer la façon dont les utilisateurs interagissent avec la publicité est simple : la crainte de l’inconnu quand on clique sur une publicité a disparu. Apple apporte la caution de sa marque à un réseau publicitaire. Si vous avez confiance en Apple, vous pouvez avoir confiance dans ces publicités également ! Vous craignez qu’un logiciel malveillant ne s’installe en cliquant sur une pub ? Vous détestiez ces publicités qui ouvrent de nouvelles fenêtres ? Plus de soucis, Apple a résolu cela en contingentant ces publicités dans l’application elle même et en examinant minutieusement chacune des annonces présente sur son réseau.

iAd me fait penser à deux réseaux publicitaire dont je suis déjà adepte, The Deck et Fusion Ads. Leurs publicités sont bien conçues, fonctionnent au sein des applications que j’utilise et que j’aime, et ils examinent de près chaque annonceur avant de leur donner accès à leur réseau. Si vous utilisez des clients Twitter comme Tweetie ou Twitterrific, vous avez déjà vu des pubs en provenance de leur réseau.

Si Apple peut convaincre ses utilisateurs que cliquer tout ce qui arbore un logo iAd est sans danger, ils auront changé la perception de la pub par les internautes, augmenteront de facto le taux de clic, et les revenus des annonceurs et d’Apple.

Ils feront tout cela en tirant profit d’un système fermé, de leur marque, et d’une plateforme que leurs utilisateurs aiment déja, l’app store.”

L’iPad est clairement en train de changer l’expérience que les gens ont de l’informatique. Prenez autre chose qu’un geek et vous verrez à quel point l’iPad est une proposition d’usage de l’informatique attirante. Mais si Apple peut transformer la publicité sur mobile et la faire passer d’une nuisance à une relation de confiance, ce serait énorme. La plateforme iAd pourrait changer la publicité plus encore que l’iPad pourrait changer l’informatique. Elle pourrait également générer bien plus de revenus.

Wilson pointe le fait que bien que de nombreuses personnes se plaignent de la nature fermée de l’App Store, cette relation différente avec la publicité, et donc le potentiel de voir l’économie du fremium véritablement décoller et le financement d’une multitude de choses par la pub marcher, est le revers de cette médaille, qui mérite d’être prise en compte.

Une question demeure cependant : comment une telle plateforme basée sur la confiance peut être croitre sans soucis. Il faudra une armée pour examiner chacune des publicités passant sur le réseau, et celle qui examine chacune des applications qui passe sur l’iStore a déjà du mal à tenir le rythme.

Si cette plateforme s’avère efficace et rend financièrement viable la construction d’applications, alors nous pouvons, en tant qu’utilisateurs, nous attendre à un nouveau monde fait d’applications de plus en plus innovantes car elles pourront potentiellement rapporter beaucoup d’argent à leurs créateurs.

Si Apple peut offrir une expérience utilisateur de qualité à travers sa plateforme iAd, les utilisateurs auront droit à une expérience de la publicité mobile moins frustrante que celle qu’ils connaissent aujourd’hui.

Ceci dit, il y a quelque chose de flippant concernant le contrôle de bout en bout d’Apple sur sa plateforme, non ?

Qu’en pensez-vous ? La plateforme iAd sera-t-elle efficace ? Révolutionnaire ? Pensez-vous qu’elle soit juste ?


Recommandez cet article à vos amis

et rejoignez nous sur Facebook et Twitter...



15 commentaires pour cet article

  1. OrangeOrange

    Ouvert ou fermé, Google ou Apple ?

    A l’heure du début des grandes manoeuvres pour la maîtrise du marché de la régie sur le mobile, petit sondage vu sur Pnyx,  » Le futur d’Internet: ouvert ou fermé, Google ou Apple ? « : http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/627

  2. FD

    « L’iPad est clairement en train de changer l’expérience que les gens ont de l’informatique. »

    Cette affirmation péremptoire me parait bien mal placée à une semaine seulement de la sortie, alors que personne n’a encore trouvé comment manipuler de manière confortable l’engin.

    J’ai surtout l’impression que ça va autant changer l’informatique que l’arrivé de netbook il y a quelques années (et si il y a une belle évolution, on est loin de la révolution top moumoute vantée par l’article).

  3. Christophe

    Difficile de faire des plans sur la commette…
    Mais l’analyse me semble assez pertinente, et cela pourrait bien se concrétiser d’ici quelques mois.

  4. y!onel

    Que l’iPad marche ou que iAd marche n’est pas forcément le propos.
    Ce qui est intéressant IMHO est que pour la première fois (je ne vois pas d’antécédent), Apple empiète directement sur les terres de Google : la pub (et celle sur mobile est destinée à priori à être plus importante que celle sur le « fixe »).
    Pour l’instant, Google a attaqué Apple sur les OS (Android), sur les devices (NexusOne), et un peu sur la musique (je crois me souvenir d’un accord de partenariat avec spotify), et jusqu’à présent Apple subissait sans contrer.
    Il semblerait qu’on passe maintenant à une autre étape avec la réplique d’Apple qui attaque le coeur du business de Google.

  5. FD

    Effectivement, et il est amusant que google avait déjà senti le vent tourner, dès 2009) avec le rachat d’AdMob (même si pour l’instant bloqué par la FTC).

  6. Metrogeek

    Arf, je suis d’accord, mais personnellement je trouve cela partiellement dangereux.

    On s’enfonce encore dans les énormes plateformes qui monopolisent un peu tout, même si j’avoue, avec la démo, ça a l’air vraiment super.

    http://www.metrogeek.fr/iad-apple-modele-eco-iphone/2010/04/09/

  7. adrien

    c’est juste ce que fait Ad Bard depuis quelques temps…

    et on n’a pas crié la révolution à ce moment là.

  8. Fabrice Epelboin

    @adrien

    sauf qu’ad bard n’avait ni le contrôle d’un écosystème comme celui d’apple, ni sa marque.

    Si Google avait lancé Adsense alors qu’il avait 1% des parts de marché du search, personne n’aurait crié à la révolution non plus ;-)

  9. clarinette02

    C’est le marche que Google convoite depuis longtemps. Apple peut avoir une grande chance avec le iPad, ce qui justifierait la rentabilite du coup de fabrique eleve de sa tablette.
    Imagine maintenant un coffret avec clavier et souris bluetooth dans lequel tu pourrais inserer ton iPad. Le portable ideal avec pub cible/garantie securise. Qu’en penses-tu?
    http://www.pidjin.net/2010/04/11/stop-me-if-i-can/
    Sur la nouvelle dominance d’Appel, la video de Steve Jobs : http://www.pidjin.net/2010/04/11/stop-me-if-i-can/

  10. clarinette02

    Google achete le satrtup PlinKart pour les mobiles search pictures est-ce que ca change grand chose?
    http://www.plinkart.com/blog/?p=77

  11. Metrogeek

    @fabrice : Oui mais justement, on donne encore la palme à Apple, en grande source d’innovation.

  12. deadalnix

    Donc apple a encore inventé un truc que tout le monde savait faire depuis un moment, l’a appelé iMachin et tout le monde se met à vanter le truc de façon dithyrambique en perdant tout sens commun.

    http://www.youtube.com/watch?v=DdjaFpsymd4

    Mais avec apple, you just DOOOOO (attention, faut avoir la tête d’abruti qui va avec, sinon ça marche pas !).

  13. jmax

    Google perd le marché de la pub sur mobiles iPhone et c’est pour cela qu’il pousse de toutes ses forces Android qui est en train de rattraper iPhone et parions qu’il est près à offrir un mobile Android pour avoir ses pubs dessus

  14. Pierre-Julien Grizel

    Amusant de voir que Apple et Twitter (voir le nouveau service des tweets sponsorisés : http://www.numericube.com/2010/04/twitter-lance-les-tweets-sponsorises-pour-rentabiliser-son-service/) utilisent une stratégie semblable : contourner Google dans les niches où il n’a pas encore pu s’installer.

    Je trouve vraiment le parallèle entre iAd et les Promoted Tweets saisissant : les deux services sont innovants, les deux s’attaquent au marché de la publicité dans un écosystème restreint, les deux sont clairement inspirés de Google, et le fait que, comme tu le soulignes dans ton article, les publicités sont maintenant des CONTENUS (au sens Web 2.0 du terme), en lesquels les utilisateurs peuvent avoir confiance.

    L’avenir dira si Google se fera chasser à long terme de ces niches…

  15. lepommier vert

    on en a tellement parlé que le moment est bientôt venu pour l’iAD. en effet Apple vient d’annoncer que la sortie de l’iAD aura lieu en Décembre http://news.idealo.fr/news/73087/iad-disponible-en-europe-a-partir-de-decembre.html. je pense que cela va plutôt bien fonctionner et que l’on va avoir une nette domination de l’iAD sur mobile comme peut l’être Adsense sur Internet. et puis quand on voit que les développeurs vont toucher 60 % des revenus tout laisse à penser que cela va super bien fonctionné.

1 Trackbacks For This Post

  1. Tu me crois si je conduire un Hummer vert avec de l’éthanol? | Voiture :

    [...] Avec iAd, Apple pourrait bien révolutionner la publicité sur … [...]

Réagissez !

Politique de modération des commentaires

  • A propos
  • Best of
  • Buzzing
  • Tags

ReadWriteWeb est un blog dédié aux technologies internet qui en couvre l’actualité et se distingue par ses notes d’analyse et de prospective ainsi que par l’accent mis sur les usages et leurs impacts sur les média, la communication et la société. Il est classé parmi les blogs les plus influents de la planète par Technorati et Wikio. Publié en cinq langues, il s'appuie sur un réseau de correspondants locaux en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, en France, en Espagne, au Brésil, en Chine ainsi qu'en Afrique francophone. Ses articles sont publiés dans la rubrique technologie du New York Times.


Partenaires

hébergement infogérance Bearstech
af83





Appli iPhone


 

Recommandés



Activité sur le site