Enquête express chez Google sur la censure de vidéos en provenance de Tunisie #sidibouzid

En à peine douze heures, Google aura lancé une enquête interne afin d’auditer ses processus de modération qui l’on mené à supprimer une vidéo montrant l’horreur, filmée hier soir grâce à un téléphone portable dans un service d’urgence à El Ghasrin et qui nous est parvenue dans la nuit.

Modérée suite à des signalements d’utilisateurs de YouTube, et supprimée dans les minutes qui ont suivi sa mise en ligne, il est plus que probable que l’on ait à faire à une stratégie mise en place par l’armée numérique de Ben Ali, en tout points semblable à la tactique qui lui avait permit, il y a un an, de faire supprimer de nombreux profils d’opposants sur Facebook, se déguisant alors en groupes Islamiste.

La modération, suite à un signalement (ou plusieurs, Google restant discret là dessus) a atterri en Californie, où, selon Google, un de leurs employés, visualisant ce qui est, sans l’ombre d’un doute, une vidéo particulièrement choquante, l’a supprimé.

La responsable de Google plaide l’erreur humaine, et à voir la rapidité avec laquelle ils ont corrigé le tir et le rôle joué par YouTube en Iran, au Tibet et ailleurs, il n’y a aucune raison de ne pas les croire. Par téléphone, elle nous a fait part du soutien de Google « à la liberté d’expression et d’information ».

Le service de modération de YouTube est désormais parfaitement au courant de la situation Tunisienne, qui a encore du mal à faire la Une aux USA (on y travaille), et sera à l’avenir plus vigilant. Il transmet à l’intention des internautes publiant des vidéos relatives aux massacres en Tunisie de bien respecter les règles suivantes afin de ne pas être supprimés par mégarde :

  • Mettez un titre explicite à votre vidéo, si possible en Anglais (la modération se fait en Californie)
  • Tagguez votre vidéo de façon extensive (pas seulement avec un hashtag relatif à un évènement comme #sidibouzid, multipliez les tags afin que cela deviennt compréhensible par quelqu’un qui n’a pas entendu parler de quoi que ce soit.
  • Faites usage du champ description, indiquez le lieu, la date et si possible l’heure (ça c’est pour la presse)
  • Signalez cette vidéo, lors de sa mise en ligne, comme réservée aux adultes

De son coté, Facebook, contacté par nos soins à qui nous avons fait parvenir les noms de quelques personnes ayant vu leur compte désactivé via la même stratégie de signalement, nous a fait parvenir (pour la première fois) le feedback suivant : «nous sommes au courant de la situation, et nous menons en ce moment même une enquête».

Le communiqué de presse de YouTube est plus prolixe (même s’il faut saluer le feedback de Facebook, qui nous avait habitué à une attitude bien plus autiste).

« De manière générale, les contenus violents ne sont pas autorisés sur YouTube. Cependant, nous faisons quelques exceptions pour les contenus éducatifs, documentaires, scientifiques ou artistiques. Lorsque nous déterminons quels contenus sont autorisés sur YouTube, nous ne nous intéressons pas seulement aux vidéos elles-mêmes, mais aussi aux éléments de contexte fournis par celui qui les a mis en ligne, tels que le titre, la description ou les tags liés à la vidéo. Certaines vidéos ne sont également accessibles qu’à partir d’un certain âge compte tenu du caractère explicite de celles-ci. Il arrive parfois qu’une vidéo signalée par nos utilisateurs ou identifiée par notre équipe soit retirée de YouTube par erreur. Lorsque nous en sommes avertis, nous revoyons ce contenu et prenons les mesures adaptées. Ceci peut inclure la remise en ligne de la vidéo ou des chaînes préalablement retirées en ligne. »

MISE A JOUR : 24h plus tard, il semble que la France se propose de sécuriser les vacances de Frédéric Mitterrand. Rue de Valois, on pousse un ‘ouf’ de soulagement, et dans les banlieues, on doit sérieusement commencer à se demander si, finalement, c’est si malin que ça de ne pas être inscrit sur les listes électorales.

http://www.dailymotion.com/videoxgix06


Recommandez cet article à vos amis

et rejoignez nous sur Facebook et Twitter...



11 commentaires pour cet article

  1. Lathan

    oh pitin !
    Si Facebook et Google ne censurent plus les dictateurs, où va le monde ?

    Plus sérieusement, j’espère juste qu’ils feront ce qu’ils annoncent.

  2. Fabrice Epelboin

    @Lathan

    Ils le font, ils tiennent leur promesses.

    Il y a des dizaines de copies de cette vidéo sur Youtube à présent, ainsi que plein d’autres. C’est clair, il y a eu un brief fait auprès des modérateurs en Californie. Aucun doute.

    Pour ce qui est de Facebook, nous avons collaboré avec eux à plusieurs reprises depuis un an, leur donnant toutes les informations nécessaires pour agir. Ils n’avaient jusqu’ici jamais donné le moindre feedback, à peine un merci, mais force est de constater qu’ils ont agit et que le nombre de comptes radiés a clairement diminué l’année dernière, même s’il y a encore des problèmes. Il est clair désormais qu’ils y ont sérieusement consacré des ressources pour comprendre et gérer le problème.

  3. Laurent

    Bravo à ReadWriteWeb pour cette petite mise au point sur les comptes supprimés ou autres informations sur les sites sociaux !
    À Fabrice et à l’équipe de Nunerama un grand merci pour leur travail !
    Continuez ! Continuons !

  4. walid

    Salut Fabrice merci pour tous vos efforts!
    En fait pour la précision en arabe on dit « El Gasserine » mais en français ça s’écrit « Kasserine », donc « EL Ghasrin » n’a jamais existé :)

  5. Mohamed

    je me demande quelles sont les décisions que peut prendre Google, Facebook ou Youtube sur la censure des pages;comptes et vidéo !

  6. Francois T.

    Il y aurait une approche que Facebook pourrait considérer pour régler le problème: lors de censures de pages, les modérateurs observent un échantillon statistique et vérifient que la page doit en effet être censurée. Si c’est un cas viable, les « signaleurs » sont validés, si ce ne l’est pas, ils ne sont plus considérés comme « signaleurs » viables: leurs signalisations à venir ne seront pas prises en compte.

    Ceux qui signalent en masse seront vite totalement inutiles, et devront créer un nouveau compte pour chaque nouvelle signalisation, ce qui va vite être fatiguant… Et pour supprimer ce nouvel effet pervers, il suffit d’empêcher la déclaration de « abusive content » aux comptes créés il y a moins de 72h.

  7. leblase

    Tout ceci a peut-être une valeur-test: quel poids peuvent prendre des entités comme Google, Youtube, Facebook, Twitter dans un environnement quasi-insurrectionnel tel que celui qui se déroule dans un pays à la fois émergent et plutôt bien connecté (près d’un tunisien sur cinq a un compte Facebook).
    Autre valeur-test: quel impact peut avoir la communauté du Net (terme flou mais on voit ce que je veux dire) pour aider la population dans un tel cas?
    Qu’avons-nous appris depuis les manifestations d’Iran?
    Au moment où MAM veut envoyer nos brodequins enseigner aux flics tunisiens et algériens l’art de la matraque, saurons-nous enseigner à nos concitoyens l’art de détourner les matraques que sont la loppsi2?

  8. Aferkiw

    La technique de censure de contenu que ca soit sur youtube, dailymotion, facebook n’est pas spécifique à la Tunisie …. En algérie nous avons le même probleme …. Des compte facebook ont été supprimés de manière assez surprenante ….Des groupes islamistes s’organisent pour la censure sur youtube et dailymotion ….
    Par contre je ne saurais dire s’il s’agit de services deguisés en islamistes ou l’inverse ….

  9. Fabrice Epelboin

    @Afterkiw

    C’est des chinois, pas des islamistes : http://algerie-focus.com/2010/11/05/elle-s’equipe-lourdement-pour-controler-la-bulle-dz-les-chinois-formeraient-la-police-du-net-algerienne/

  10. Nine

    Pour ce qui est du by-passing par l’état tunisien de ces hauts défenseurs des DroitsHumains que sont Gogol,FB et consorts, voir :

    http://www.fansub-streaming.eu/blog/conseil-aux-tunisiens.html

    (ñerci SebSauvage)

  11. Fabrice Epelboin

    @Nine

    Des conseils pour établir des communications sécurisées entre Paris et Tunis ?

4 Trackbacks For This Post

  1. Tweets that mention Enquête express chez Google sur la censure de vidéos en provenance de Tunisie #sidibouzid | ReadWriteWeb France -- Topsy.com :

    [...] This post was mentioned on Twitter by oli2be, tnpacifiste, glennnnnm, Ali Mnif, lamine belkhodja and others. lamine belkhodja said: Enquête express chez Google sur la censure de vidéos en provenance de Tunisie #sidibouzid http://bit.ly/gxRmF5 [...]

  2. Quelques conseils pour éviter de se faire censurer sur youtube et facebook | Operation Tunisia :

    [...] Source : Read write web [...]

  3. Youtube supprime les vidéos des massacres en Tunisie | JusticeAvenue :

    [...] by esthete on Jan 11, 2011 in politique | 0 comments Mise à jour du 12/01/2011 : Après une enquête pour connaitre le processus qui a amené à la suppression cette vidéo, cette dernière est à [...]

  4. Comprendre la révolution Tunisienne et l’impact du numérique | Le blog d'Antoine Dupin :

    [...] temps censuré une vidéo de massacre des manifestants (avant de revenir sur sa décision et de plaider l’erreur humaine) car comme le rappelle Fabrice Epelboin on imagine mal un algorithme faire la différence entre [...]

Réagissez !

Politique de modération des commentaires

  • A propos
  • Best of
  • Buzzing
  • Tags

ReadWriteWeb est un blog dédié aux technologies internet qui en couvre l’actualité et se distingue par ses notes d’analyse et de prospective ainsi que par l’accent mis sur les usages et leurs impacts sur les média, la communication et la société. Il est classé parmi les blogs les plus influents de la planète par Technorati et Wikio. Publié en cinq langues, il s'appuie sur un réseau de correspondants locaux en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, en France, en Espagne, au Brésil, en Chine ainsi qu'en Afrique francophone. Ses articles sont publiés dans la rubrique technologie du New York Times.


Partenaires

hébergement infogérance Bearstech
af83





Appli iPhone


 

Recommandés



Activité sur le site