Openleaks ouvre ses portes : Wikileaks a de la concurrence

En septembre, plusieurs membres de Wikileaks ont quitté l’organisation, se plaignant de la tyranie de son leader, Julian Assange. En novembre, les dissidents annonçaient leur intention de créer un projet concurrent, appelé OpenLeaks, censé être en ligne en décembre, il est finalement en ligne aujourd’hui.

Hier, Cryptome (un autre site du type Wikileaks, antérieur à celui-ci et qui entretient des relations tendues avec Assange) a publié un PDF décrivant les contenus d’OpenLeaks. OpenLeaks a annoncé de son coté que contrairement à ce qui était annoncé dans ce document, toutes les zones de contenus n’étaient pas encore en ligne et fonctionnelles.

http://www.vimeo.com/17850593

Notre hypothèse sur la façon dont OpenLeaks devrait opérer semble se confirmer. Les sources mettront en ligne leurs fichiers à destination d’organisations designées par ces dernières : journaux, chaines de télévision, radios, ONG, syndicats, etc.

OpenLeaks, contrairement à Wikileaks, ne publiera rien lui même : ne pas assurer la moindre fonction éditoriale est une façon pour OpenLeaks de se mettre à l’abrit des pressions politiques que connait Wikileaks aujourd’hui.

Dans ses FAQ, les membres d’OpenLeaks prennent leurs distances avec Wikileaks, de façon polie :

«Nombre d’entre nous ont été impliqué dans le projet Wikileaks. Plus aucun d’entre nous ne collabore désormais avec Wikileaks, et nous avons tous quitté ce projet en septembre dernier (quoi qu’en disent certains). Bien que nous soyons tout à fait en phase avec les objectifs poursuivis par Wikileaks, et souhaitons qu’il réussisse, OpenLeaks est un projet indépendant»

OpenLeaks affirme que le site tel qu’il se présente aujourd’hui n’est qu’une version Alpha, et que la Beta débutera «début 2011». Ceux qui souhaitent rejoindre la communauté OpenLeaks pourront postuler dans les mois à venir.


Recommandez cet article à vos amis

et rejoignez nous sur Facebook et Twitter...



5 commentaires pour cet article

  1. Patrick

    Sale temps pour tous les malfaisants de la planète, vous êtes surveillés de près maintenant.

  2. Michaël

    @Patrick : nous aussi, depuis longtemps, et de plus en plus… Une raison de plus pour laquelle surveiller les surveillants…

  3. Fabrice Epelboin

    http://www.anonequity.org/weblog/archives/2006/01/exploring_equiv_1.php

    :-)

  4. filtrenet

    c’est dangereux de se lancer dans un tel projet

  5. chouda

    vous êtes surveillés de près maintenant.

3 Trackbacks For This Post

  1. Tweets that mention Openleaks ouvre ses portes : Wikileaks a de la concurrence | ReadWriteWeb French edition -- Topsy.com :

    [...] This post was mentioned on Twitter by Fabrice Epelboin, Le Loup, Veille Mindsix, Annuaire de blogs, Ecriture Web and others. Ecriture Web said: #ReadWriteWeb Openleaks ouvre ses portes : Wikileaks a de la concurrence http://bit.ly/hbKydk [...]

  2. Affairer.com - Lancement d’un site concurrent à WikiLeaks – nouvelobs.com :

    [...] d'alerte plus de contrôle …Lancement d'OpenLeaks, alternative à WikiLeaksLe MondeOpenleaks ouvre ses portes : Wikileaks a de la concurrenceReadWriteWeb FranceOpenLeaks ouvre en version alpha01netMétro Montréal10 autres [...]

  3. La Mare du Gof » Blog Archive » Actus Généralistes 2011 S04 :

    [...] 28/01/2011. Openleaks ouvre ses portes : Wikileaks a de la concurrence : rww.zergy.net/2011/01/28/a-la-une/openleaks-ouvre-ses-portes-wikileaks-de-concurrence/ 29/01/2011. Lorsque le Figaro est obsédé par les « chaussettes sales » chez [...]

Réagissez !

Politique de modération des commentaires

  • A propos
  • Best of
  • Buzzing
  • Tags

ReadWriteWeb est un blog dédié aux technologies internet qui en couvre l’actualité et se distingue par ses notes d’analyse et de prospective ainsi que par l’accent mis sur les usages et leurs impacts sur les média, la communication et la société. Il est classé parmi les blogs les plus influents de la planète par Technorati et Wikio. Publié en cinq langues, il s'appuie sur un réseau de correspondants locaux en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, en France, en Espagne, au Brésil, en Chine ainsi qu'en Afrique francophone. Ses articles sont publiés dans la rubrique technologie du New York Times.


Partenaires

hébergement infogérance Bearstech
af83





Appli iPhone


 

Recommandés



Activité sur le site