AmnDawla en France ? Prémices d’une révolution Française 2.0

Le “Bastille Day” Egyptien, tel que l’a qualifié SandMonkey, célèbre bloggeur Egyptien, est sans nul doute à ce jour l’opération d’hactivisme la plus spectaculaire jamais menée. Une utilisation conjointe et synergique de méthodes d’action ‘old school’ combinées à l’utilisation d’une multitude d’outils internet, reprenant à la fois les concepts de l’opération LeakSpin des Anonymous, de l’esprit Wikileaks et d’une ‘Egyptian touch’ unique : synchronisation d’actions via les outils sociaux, combinaison IRL/online, et opération de mobilisation de grande ampleur.

Mais la France, ex patrie des droits de l’Homme, dont on se demande si elle aura une place, demain dans le concert des nations, pourrait bien se relever des abysses dans lesquelles l’ont entraînée ses dirigeants, à travers une opération similaire d’Open Data radical : la mise à disposition du public d’une quantité pharaonique de données gouvernementales.

Un peu de mise en contexte

L’opération a débutée, en pratique, il y a déjà un certain temps. Nous annoncions dans nos colonnes, le 11 septembre dernier, quelques semaines avant le CableGate de Wikileaks et quelques mois avant le début de la révolution Tunisienne, qu’une quarantaine de site gouvernementaux dont ceux de six ministères avaient fait l’objet d’intrusions informatiques plus ou moins sévères, certains ministères s’étant fait dérober une large part de leur ‘patrimoine informationnel’.

Parmi les ministères ainsi dépouillés, celui de l’intérieur, de l’Agriculture, du premier ministre, et de l’Economie Numérique. Désormais, avec Bercy, il semblerait que la collection soit presque complète.

Avant toute choses, il convient de rappeler quelques éléments de mise en contexte.

Ces attaques ne sont pas le fait d’une organisation ou d’un grand plan. Le propre de ce à quoi font face les dictatures et les ploutocraties du monde entier est justement de n’être pas organisé au sens traditionnel du terme, je vous renvoi à ce billet pour mieux comprendre cet aspect fondamental des choses.

Ces attaques – ou tout du moins leur révélation faite au grand public par le biais de sites comme RWW – font suite à la révélation, début septembre, via une fuite de documents issus de Bruxelles et publiés par Marc Rees de PCinpact – figure historique de la lutte anti Hadopi – d’un plan datant de 2007, fomenté entre l’Elysée et les majors du disque, et destiné à filtrer, surveiller et censurer l’internet Français, façon Ben Ali. Ammar404 en VF.

Ensuite, il est indispensable de comprendre le type de données informatiques qui représente le saint Graal du vilain pirate qui attaque ainsi de pauvres ministères sans défense.

L’Agriculture, c’est le nerf de l’Europe, et le poids (pour ne pas dire l’influence) de la France dans les affaires Européennes pourrait être anéanti en cas de révélations embarrassantes. Or durant la courte période où la France a assuré la présidence de l’Europe, on a vu les lobbies du disque s’y renforcer. La France s’est toujours opposée à l’Europe en matière de respect des libertés liées à internet, tous ceux qui ont suivit l’affaire Hadopi savent à quel point la bataille qui s’est joué autour d’Hadopi a vu l’Europe se révéler comme le dernier rempart des libertés numérique, et cette bataille n’est pas finie. Mettre fin à l’influence de la France sur les institutions Européennes apparaît désormais comme une mission salvatrice.

Le ministère de l’intérieur, c’est l’Elysée. Ces deux organisations sont tellement fusionelles qu’attaquer l’un ou l’autre revient au même. Les archives dérobées pourraient contenir la préparation de la campagne de Nicolas Sarkozy, à l’époque où ce dernier occupait la place Beauvau, en compagnie de celui qui était à l’époque son chef de campagne et le patron du plus gros cabinet de lobbying Français, Frédéric Lefebvre. Mettre à jour ces documents permettrait de révéler ce que tout le monde sait déjà : la France est dirigée par les lobbies. Avec un peu de chance, on pourrait même apprendre combien ça leur coute d’écrire eux même une loi.

Si vous avez cinq minutes, cette vidéo – non censurée pour le moment – est assez parlante.
Image de prévisualisation YouTube

Le secrétariat d’Etat au numérique, c’est juste pour le LULZ. Peu de chance de trouver quoi que ce soit d’utile dans ses archives, mais sait-on jamais.

Le premier ministre, c’est pour le principe, il est évident qu’il doit y avoir dans les tonnes de documents qui pourraient contenir des choses instructives.

Plus récemment, Bercy, c’est carrément le saint Graal. C’est là, selon de multiples sources, que s’est rédigé une large partie du rapport gouvernemental sur la net neutralité, un copier coller grossier d’arguments issus des lobbies. Bercy, cela ne fait aucun doute aux yeux des anti Hadopi, est le véritable lieu de la gouvernance du numérique en France, ou tout du moins du bras armé numérique du gouvernement Français : Orange. Or Orange est désormais sous le feu nourri des hactivistes Français et Tunisiens. Ce Elf 2.0 de la Françafrique Sarkozienne, et avec lui son cortège d’intégrateurs, de prestataires obscurs de solutions de sécurité, de surveillance, de fichage des individus, de censure et de fichage, est le summum de l’internet civilisé, grand rêve du gouvernement actuel, dont la Tunisie était encore il y a peu un showroom pour les dictateurs d’Afrique de l’Ouest, dans lesquelles Orange est très présent, et un laboratoire de R&D géant, afin d’affiner la mission civilisatrice des gouvernants sur leur propres peuples par le biais d’internet.

Les hacktivistes pourraient bien, en faisant tomber Orange, faire tomber la politique numérique de la France, à l’international comme sur le territoire Français, et mettre fin aussi bien à un vaste programme de surveillance de la population Française qu’à la fourniture d’armes numérique à des dictatures Africaines. Une mission salvatrice, qui pourrait bien redorer le blason de la France à l’Etranger et lui faire renouer avec une tradition oublié de promotion des droits de l’Hommes.


Recommandez cet article à vos amis

et rejoignez nous sur Facebook et Twitter...



46 commentaires pour cet article

  1. Christophe D.

    Où peut-on lire la revendication de ces attaques commises par des « hacktivistes » ? Qu’a t-on fait de toutes ces infos soutirées aux ministères depuis le 11 septembre dernier ?

  2. Fabrice Epelboin

    @Christophe

    On peut lire cela ici :
    http://rww.zergy.net/2010/09/13/a-la-une/letat-franais-pris-en-flagrant-dlit-de-scurisation-de-son-accs-internet/

    Les infos sont au frais, pour l’instant, quasiment rien n’a fuité.

  3. cwicket

    J’ai effectivement hâte de savoir où ont atterris ces fameuses données « subtilisées » de ces derniers mois, et notamment celles « empruntées » ce weekend.
    Quand à l’Ex patrie des Droits de l’Homme, je dirai que l’expression n’est exagérée que de peu. On souhaite les exporter , voire les déporter dirais-je au moyen Orient, car après tout elles sont bien encombrantes à certain(e)s, mais que depuis 2008 (officiellement). N’oublions pas non plus que nous sommes responsables tous de cette braderie de nos libertés, car nous les les avons placés là , en votant (ou en s’abstenant)..
    Parenthèse refermée, il est peut être temps effectivement de passer à une offensive un peu plus soutenue et stratégiquement construite. Mais quel que soit l’usage des données récupérées, si ces dernières ne servent encore que les mêmes intérêts particuliers, alors le combat et les méthodes prônées par certains activistes commes les anonymous, ou d’autres plus timorés comme le Parti Pirate et ou la Quadrature auront été dépensés en pure pertes.
    Nous ne pouvons plus nous permettre (à mon sens) de nous planter dans le choix des armes…

  4. Fabrice Epelboin

    @cwicket

    Le Parti Pirate, la Quadrature du Net et d’autres (dont moi) ont une approche légaliste, consistant à dialoguer et à expliquer, et à ne pas appeler à la désobéissance civile ou à quelque acte illégal que ce soit, et tenter de convaincre les gouvernants que leur approche ne peut mener qu’à une catastrophe.

    Effectivement, cette approche légaliste n’a pas marché (ce que tu qualifie de ‘timorée’ et moi de ‘légaliste’), et nous sommes désormais dans la phase dite de catastrophe, que j’annonçais l’été dernier à l’Assemblée.
    http://rww.zergy.net/2010/07/08/a-la-une/aux-armements-largument-qui-fait-trembler-vivendi/

    Quant à ton idée d’une stratégie construite, je crois que tu n’a pas bien saisi le mode opérationnel de ce à quoi fait face le gouvernement, il n’y a rien de bien construit, c’est justement ce qui en fait la force.
    http://rww.zergy.net/2011/02/01/a-la-une/chaos-productivit-lentreprise-20-chez-les-cyberactivistes/

    un peu dépassé par le cours des choses ? ;-)

  5. Pascal GIBERT

    Salut Fabrice merci pour cet article : juste une petite faute sur ton intertitre : c’est contexte et non cotentexte. Bien à toi.

  6. Lohiel

    « (la France) pourrait bien se relever des abysses dans lesquelles l’a entraîné ses dirigeants »
    -> pourrait bien se relever des abysses dans lesquelles l’ONT entraînÉE ses dirigeants

  7. cwicket

    @fabrice oui peut être un peu dépassé. Cela dit je serai fort surpris d’être le seul paumé dans cette histoire.
    Cela dit si la politique répressive conduite par le gouvernement ne trouve pas contre attaque construite en retour, je demeure persuadé que les « têtes pensantes » à l’oeuvre des lois types LOPPSI/ HADOPI et Cie en seront encore une fois les grands vainqueurs.
    Donc j’espère que les informations récoltées, de façon peu orthodoxe certes, pourront servir à construire un réel argumentaire de poids pour une réelle opposition (de poids aussi ce serait mieux, et il est grand temps d’ailleurs)

  8. Alex

    Niveau communication, il faut utiliser les mêmes armes vocales que savent très bien manier les députés et ministres UMP. Ils ont toujours raison, ils restent toujours très calme, ils parlent simplement, et avec de l’émotion. Même si pour nous c’est plutôt risible étant donné que l’on se renseigne et qu’on s’aperçoit de leurs mensonges ou méconnaissances, mais le grand publique semble apprécier (et même si c’est pas le cas semble t’il), ils sont puissant en communication.
    Il faut absolument avoir cette même puissance tout en ne mentant pas.

    L’autre jour j’ai vu un reportage sur LCP : http://www.lcp.fr/videos/reportages/12891-internet-jusqu-ou-faut-il-legiferer, Et on voit nettement que l’intervenant UMP avais prévu le coups, et à démarré autrement que ce qu’on aurait pu imaginer. L’intervenant de la Quadrature du Net, n’a pas pu mettre en valeur le discourt qu’il aurait dû donner.

    Il n’y a pas de doute, nous, nous sommes convaincu, mais ceux qui y connaissent rien et qui y comprennent rien, sont à convaincre.

    Je n’ai pas les compétences requise pour le faire moi-même, alors je vous y encourage et vous soutiens. Il faut à tout pris éviter les affrontements.

    Merci à ceux qui défendent nos liberté. Les autres citoyens tel que moi, ne sommes que des relais d’info pour le moment.

  9. Fabrice Epelboin

    @cwicket

    Les têtes pensantes vont tomber les unes après les autres, ils sont encore plus dépassés par ce qu’il se passe. La seule façon de se maintenir en place, c’est de mettre fin à la démocratie en France. Ca parait difficile.

  10. Moite

    Les chinois et les américains disent merci à ces « hakctivistes » nourris à la théorie du complot besancenienne. Je ne dis pas qu’il n’y a aucun conflit d’intérêt en France, mais je dis par contre clairement que ce type de pratique ne peut que desservir les intérêts du pays dans lequel vous vivez.

    Ca ne fais pas trop mal, une balle dans le pied ?

  11. Fabrice Epelboin

    Bensancenienne, c’est une allusion à Besancenot ? Parce que dans le genre largué par ce qu’il se passe en ce moment, il a droit à une médaille d’Or, lui…

    Que ces pratiques fasse couler l’économie Française, c’est évident, mais c’est aussi une question de valeur : l’argent ou les droits de l’Homme ? Le court terme, ou le développement durable dans un monde qui change radicalement ?

    Sinon, les américains sont tout aussi menacés, rassurez vous, quand aux Chinois, plus de 200 villes sont en ce moment dans une situation révolutionnaire, donc ils ne sont pas ravi de la situation non plus…

    Think again.

  12. degobiol

    Comment???? Le gouvernement possède des sites dont les connexions ne sont pas correctement sécurisés contrairement aux recommandations HADOPI ?
    J’ai envie de dire WTF ?!

  13. Steph

    pfouuu… pas « Marc Resse », Marc REES ! Merci pour lui.

    Pour le reste : intellectuellement c’est assez rigolo ce qu’il se passe ces jours-ci, mais anéfé ça me fout les jetons. Je ne suis en particulier pas si sûr que ça de la difficulté de mettre fin à la démocratie dans ce pays, à mon grand dam.

  14. Christophe D.

    Fabrice, je suis désolé mais je n’ai pas lu de revendication sérieuse dans le lien que tu m’as donné. On évoque juste un « groupe de Hackers », comme on parlerait d’un groupe de casseur dans une manif étudiante. Et ce passage ne fait rien éclairer mon esprit :
    « Parmi les groupes [de hackers] qui ont pénétré les infrastructures de l’État, on trouve pèle mêle des passionnés qui font cela pour le sport, des officines de renseignement privées, des services de renseignement étrangers, et d’autres groupes avec des intentions plus hostiles ».

    Concernant l’exemple du cas de Bercy, s’il s’agit d’un acte militant, la personne ou le groupe qui a fait le coup a tout intérêt à sortir très vite un communiqué crédible (avec des éléments qui prouvent que le texte vient bien de l’auteur) et à l’envoyer aux rédactions de leur choix, avec des revendications claires et argumentées. À défaut d’un tel document, l’État peut faire croire ce qu’il veut (s’il en a besoin), notamment à la piste de l’espionnage chinois qui lui est alors offerte sur un plateau (et encore, l’évocation de cette piste ne vient même pas de l’État Français mais du NYT). Piste qui est d’ailleurs peut-être sérieuse, je ne sais pas… et vous non plus.

  15. Fabrice Epelboin

    @Christophe

    Il n’y a pas de revendication… Vous voulez revendiquer quoi ? Faire chanter un gouvernement démocratique ? Pas très malin.

    Concernant Bercy, il s’agit du même mélange hétéroclite de « passionnés qui font cela pour le sport, des officines de renseignement privées, des services de renseignement étrangers, et d’autres groupes avec des intentions plus hostiles ». Le taux de sympathisant aux libertés numérique avoisine les 99,99% dans leurs rangs.

    s’il s’agit d’un acte militant, la personne ou le groupe qui a fait le coup a tout intérêt à sortir très vite un communiqué crédible

    Non, pas du tout. Vraiment pas. Bien au contraire. FUD FUD. Encore une fois, faire chanter un gouvernement démocratiquement élu est stupide, il ne faut pas les prendre pour des cons non plus.

    Quant à savoir si vous ne savez pas, ça vous regarde, en ce qui me concerne, j’ai publié un article sur les précédentes attaques étrangement similaires de sites gouvernementaux français il y a 6 mois, publié des textes issus de Wikileaks il y a deux ans, codonfé l’un des 6 premiers partenaires média de Wikileaks, Owni, à priori, ça fait de moi quelqu’un de bien informé, non ?

  16. Fabrice Epelboin

    @Pascal GIBERT @Lohiel

    Corrections intégrées, thanks :-)

  17. greg

    @cwicket

    « N’oublions pas non plus que nous sommes responsables tous de cette braderie de nos libertés, car nous les les avons placés là , en votant (ou en s’abstenant).. »

    Non dans un état où les activités de lobbyisme ne sont pas transparente on ne peut pas voter correctement et on peut faire des erreurs (moi le premier…) Et ce n’est pas une question de gauche ou droite car les deux aiment l’argent et le pouvoir malheureusement…

  18. Christophe D.

    Et bien qu’il en soit ainsi.
    Vrai ou pas, l’opinion/presse retiendra probablement de Bercy qu’il s’agit de l’espionnage d’un obscure pays étranger, voire d’une opération (révélée par Paris-Match) bénéfique pour le gouvernement : http://owni.fr/2011/03/07/bercy-le-piratage-qui-tombe-a-pic/ ou http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2011/03/07/a-qui-profite-le-piratage-de-bercy/
    Quant aux autres sites gouvernementaux censés avoir été attaqués, ils ne sont même pas cités par la presse.

  19. Jujens

    Je crois que s’il s’agit d’un acte militant, ils ont tout intérêt à publier les documents et autres infos récuppés rapidement (sur wikileaks par exemple) afin que l’acte soit repéré comme tel.

    Sinon, elle risque d’être (sera ?) utilisée comme argument pour « taper » sur Internet ou faire peur en accusant des gouvernements étrangers… Ce qui me semble bien dangereux quand on voit à ce que peut accomplir Internet.

  20. lejeanjoseph

    La vidéo date de 2007, a été diffusée normalement, et rien n’en est sorti…Pourtant, le résumé, c’est que si tu voulais investir dans un projet de paris sportifs à l’époque, tu prenais un contrat chez Frédo l’Arsouille, tu lui filais légalement une bonne grosse enveloppe pour qu’il aille « convaincre » l’administration d’être sympa avec son client. Pareil si l’interdiction de la pub sur le pinard te gêne…( ça, c’est en route depuis septembre dernier).Je crois que rien aujourd’hui ne peut provoquer de « sursaut citoyen ». Combien de manifs contre la LOPPSI2, qui sont les lois les plus liberticides depuis Vichy ? Le système nous a tellement endormis que des braves gens trouvait normal il y a peu que la femme du ministre du budget travaille pour que la plus grosse contribuable de France paye le moins d’impôts possible…Je crains donc que, sauf pour les documents relatifs aux relations entre états, la majeure partie de ces révélations ne glissent à la vitesse d’un pet sur une toile cirée

  21. leblase

    Héhé, c’est vrai que les toiles cirées, c’est glissant!
    Mais donc eh oui, o stupeur, la presse et les autorités concernées (selon la formule consacrée) incriminent les Chinois, vous savez, ce milliard 400 millions de hackers aux yeux bridés qui sont non seulement communistes mais les plus gros capitalistes du monde et copient tout, même les voitures électriques de Renault…
    Comment, pour Renault c’est plus les Chinois? Mince alors, j’étais pourtant sûr d’avoir entendu ça sur TF2

  22. lygf

    « Mettre à jour ces documents permettrait de révéler ce que tout le monde sait déjà : la France est dirigée par les lobbies. »

    Je ne vois pas en quoi de telles révélations provoqueraient un quelconque changement… en tout cas rien de radical, une « affaire » de plus, qui fera son temps à la une et passera avec le temps (ou avec la coupe du monde de foot).

  23. Fabrice Epelboin

    Excellente intervention de Jean Marc Manach, à la fois journaliste et expert très pointu des problématiques de sécurité informatique.

    Du coup, effectivement, le piratage qui tombe a pic pour donner des moyens à la future cyber armée Française, dont la création date d’il y a un mois, explique que la presse ait passé sous silence le précédent gros scandale de piratage qui date de septembre dernier, avant la création de cette cyberarmée…

  24. deadalnix

    Haha, on achète une cyberarmée pour combattre les méchant pirates. Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer. La faille exploitée est une du genre bien grosse à l’ancienne dans le lecteur PDF adobe.

    Hé, les gens la haut ! Vous ne voulez pas que ça se reproduise ? Alors remballez votre armée, utilisez du soft libre et mettez des moyens pour avoir une team qui s’occupe de colmater les failles de ces derniers, on évitera la catastrophe précédente.

    Profitez en pour un peu saisir les enjeu du bouzin, il y aura sans doute moins de ratés au niveau de l’interface chaise-clavier. Enfin, payez vous un sysadmin sérieux qui saura vous mettre en place tout ce qu’il faut pour que vos configs soient cohérentes sur l’ensemble du parc.

    Avec ça, on devrait avoir une base un peu plus saines, on pourra se reposer la question de la cyberarmée.

  25. Fabrice Epelboin

    Je me souviens d’un type qui me racontait que la meilleure façon de pénétrer un réseau c’était de laisser trainer des clés USB infectées dans l’ascenseur /-)

  26. Shimrod

    C’est quoi la police que vous utilisez? Quel que soit le zoom que j’applique c’est tout cracra…

  27. deadalnix

    @Fabrice Epelboin > Je ne sais pas si c’était moi, mais je suis 100% d’accord.

  28. skiztalope

    Gros LULZ pour LCI orthographiant le journaliste de Owni Jean-Marc « Manhack ».

  29. Fabrice Epelboin

    @deadalnix

    LOL… C’est peut etre toi, oui ;-) J’me souviens plus… en tout cas, pas de quoi se taper le cul par terre comme méthode de hacking…

  30. Kaniass

    @LeJeanJoseph
    « Le système nous a tellement endormis que des braves gens trouvait normal il y a peu que la femme du ministre du budget travaille pour que la plus grosse contribuable de France paye le moins d’impôts possible… »

    N’oubliez ce vieux diction: Il faut se méfier de l’eau qui dort…

  31. deadalnix

    @Fabrice Epelboin J’ai tendance à penser « result oriented » et donc si, je trouve qu’il y a carrément de quoi se taper le cul par terre, dans l’état actuel des choses ;)

  32. Shadows

    Le défaut de sécurisation manifeste dont semblent avoir fait preuve les administrations dans cette histoire est tout bonnement scandaleux à ce niveau de l’Etat, d’autant plus qu’il y avait eu des précédents. Aussi, comme vous le rappelez, il est tout à fait édifiant de voir le peu de réactivité et de professionnalisme qui ont été déployés pour régler rapidement le problème alors que, parallèlement, nos représentants se dépêchaient d’adopter des textes visant à sanctionner (et ce au détriment de la présomption d’innocence dont usent et abusent pourtant ceux que cela arrange) n’importe quel citoyen lambda qui aurait le malheur de ne pas savoir sécuriser à 100 pour cent son réseau , sa box, son pc etc… Dans le genre foutage de gueule, c’est vraiment du grand n’importe quoi et cela se passe de commentaires quant au pour qui et pourquoi ? Il est bien évident que nos dirigeants sont loin d’être des idiots (sauf pour certains qui sont des billes en informatique) et que cette façon d’agir est certainement destinée à satisfaire des groupes d’intérets qui se contrefichent de l’intéret général.
    J’ignore si ces attaques sont un inside job destiné à justifier une mise sous surveillance radicale du net ou l’œuvre d’hacktivites agissant pour le compte de l’Humanité, de la liberté d’expression et de la démocratie, mais l’avenir nous le dira sans doute. Dans la seconde hypothèse, je pense que cela ne pourra faire que du bien à notre pays où une majorité de la classe politique française œuvre quand même actuellement pour son propre et unique intérêt et donc loin de la mission constitutionnelle de représentation des citoyens français. Si cette situation était confortée par des leaks à la française, elle serait sans doute le déclencheur d’un réveil d’une partie de la population que l’on entend pas pour le moment.

    Je remarque au passage qu’après le « C’est la faute à la neige, à Météo France, aux pirates, aux français qui n’ont rien compris et blablabla », la tendance actuelle est à accuser les chinois (et donc à copier Renault). Bon dans un sens c’est pas con. la Chine c’est loin et on peut difficilement aller vérifier. Mais bon, ça manque sérieusement d’imagination. Aussi serait il pertinent qu’avant toute autre chose, la cyberarmée conçoive un logiciel convivial et utile en toute occasions: un excusotron…..

  33. Fabrice Epelboin

    @Christophe D
    @Shadows

    C’est clair que le méchant Chinois hacker est désormais installé dans les consciences des Français qui ont peur… Bel opération de com’, il faut le reconnaître. Quelques journalistes commencent à flairer l’arnaque, mais rattraper un truc pareil (400 articles), c’est très difficile. Sans compter que France2 ne devrait pas tarder à enfoncer le clou avec un Envoyé Spécial ou un Complément d’Enquète… :(

  34. benoitb

    1er paragraphe, 1ère phrase : activisme ou hacktivisme ? Il mange un K ou il y a un H en trop.

  35. Flaburgan

    Mais que faire ?
    Me voilà, je suis nouveau, petit, et j’ai soif d’apprendre. Je fais de l’informatique avec tout juste ma vingtaine d’année, et je traîne sur de nombreux blogs où je lis jour après jour que nos libertés disparaissent, que le net se meurt, etc…
    Mais personne ne m’a jamais donné de solution. Alors quoi ?
    Aller travailler pour des fondations dont on est sûr qu’elles œuvrent pour un Internet meilleur, telles Mozilla ou Apache ? Oui, mais cela ne changera en rien les problèmes posés par nos gouvernements. Elles ont les bonnes intentions, mais pas la loi avec elles.
    Voter, m’a-t-on déjà répondu. Me voyez vous aux présidentiels avec mon petit bulletin, pensant « Je veux grandir dans un monde libre, où tous peuvent s’exprimer. Où les gens sont juste et prennent les décisions pour tous et pas pour eux ». Aucun parti ne correspond à cela. Mes amis réellement intéressés ne votent donc plus.
    Pirater, et montrer à tous que le système est corrompu, en espérant que quelque chose se passe. Même si j’étais capable de tels exploits, et que je décidais d’enfreindre la loi, personne ne bougerait quelles que soient mes révélations.
    Alors quoi ?
    Adhérer à des associations, tel le parti pirate, en parler autour de soi, montrer aux autres que les choses ne tournent pas rond.
    Ou peut être faire tout cela en même temps.
    Mais je doute que cela suffise. Comment changer les choses ? L’heure de prendre les armes et de monter à la Bastille est dépassé, dérisoire. Le sang n’est plus au goût du jour et ne résout rien. Devant la honte de leur bêtise, nos dirigeants devraient abdiquer d’eux même. Mais non, ils perdraient de l’argent. A l’heure où il est possible de communiquer instantanément avec la majorité des autres êtres humains de cette planète, je pense que nous nous devons de trouver une solution pour faire évoluer les choses dans le calme, sans ces pitoyables bains de sang qui se déroulent autour de nous.

  36. Fabrice Epelboin

    @Flaburgan

    Que faire…

    Ben… apprenez des trucs utiles pour faire porter votre voix, diffuser des l’information, produisez-en, et surtout, regardez du coté d’internet, ce n’est certainement pas les forme d’organisation d’hier comme les associations ou les partis politiques qui peuvent faire quoi que ce soit, depuis le temps, ce serait fait, non ?

  37. Partie du Tout

    Pour changer les choses, toutes les approches que propose Flaburgan sont valables et plus spécialement celle-la : « montrer aux autres que les choses ne tournent pas rond »

    Changer le système ne mènera nulle part si on ne change pas les parties qui le composent, car le système est le reflet de toutes ces parties et inévitablement les dysfonctionnements réapparaitront.
    Au lieu de viser toujours en l’air et dénoncer les « puissants » de ce monde qui semblent être le cause des problèmes de nos sociétés, regardons plus bas, en-nous même et posons-nous certaines questions. Avons-nous vraiment besoin de plus d’argent pour être heureux ? Plus de pouvoir, plus de gloire ? J’ai l’impression qu’une bonne partie de l’Humanité est tombée dans le piège dont le danger est reconnu par des hommes et des femmes depuis plusieurs millénaires déjà, surement bien plus encore.
    Les choses matérielles ne nous apporteront pas cet accomplissement, ce bonheur, en tant qu’état stable et durable, car rien n’est permanent dans ce monde, les choses vont, viennent et fluctuent. Fonder notre bonheur sur celles-ci est donc absurde. La première chose a faire est de reconnaitre cette vérité, l’attachement au plan matériel diminuera et laissera plus de place à l’épanouissement d’une véritable paix, d’une quiétude et d’un bonheur profond.
    Une fois que vous avez pris conscience de cela, montrez la voie aux autres, sans dogmatisme ni contrainte.
    Il est probable que vous trouviez tout cela étrange ou insensé, mais sachez au-moins que pour moi cela fait vraiment sens, que je suis convaincu au quotidien des ces affirmations et que j’ai véritablement l’impression de m’être « réveillé » après avoir pris conscience de ces choses, et que la courbe de satisfaction de mon existence suit une pente ascendante depuis que je me suis aventuré en moi-même, si je puis dire, et préalablement dans les mystérieux et obscurs rayons « spiritualité et ésotérisme » des librairies :)
    C’est un témoignage personnel comme il en existe bien d’autres, pensez-en ce que bon vous semblera. Mais s’il vous a intrigué, et bien continuez à l’être :) Il n’est pas très dur aujourd’hui de trouver ces textes qui pourront vous accompagner et vous guider le long de votre vie.

    Quoiqu’il en soit, je m’éloigne du sujet… mais en fait pas vraiment. On parle beaucoup de révolutions de régimes ces jours-ci et je voulais en profiter pour parler d’une révolution intérieure, qui passe par un profond changement de conscience à l’échelle individuelle. Ça ne sert a rien de changer le forme sans changer le fond. Et il me semble qu’une modification de la conscience, ou tout au plus une ouverture est en cours dans les pays les plus agités aujourd’hui, et également d’une manière moindre, dans tous les autres. Les gens se réveillent et se révoltent, il faudrait en profiter pour les inciter à se poser les vraies questions, histoire que les mêmes erreurs ne se reproduisent pas indéfiniment.

    « Nous devons être le changement que nous voulons voir dans ce monde » Gandhi.

    Amitiés.

  38. Fabrice Epelboin

    @Partie du Tout

    Se pourrait-il que le coté ‘internet’ de cette révolution vous ait échappé ? Vos voeux sont bien plus proche d’une certaine réalité que vous ne semblez le regretter. Come to the internets /-)

  39. Anon

    @Fabrice Epelboin

    Lecteur de l’ombre, je tiens à vous féliciter et vous remercier pour votre travail, votre investissement, votre/notre combat.

    Je réagi rarement, et je vais essayer d’être concis dans mon intervention.

    Cet article, ainsi que « Les Egyptiens utilisent Google Moderator pour imaginer le futur de l’Egypte », a alimenté une idée que je traine depuis longtemps :
    Est-il possible que nous reprenions le contrôle de notre planète, de notre vie, grâce à notre union sur internet ?

    Je suis convaincu que les modèles dans lesquels nous vivons sont révolu, et qu’internet sera le vecteur de la solution. Si non, quels peuvent être les facteurs de cette mise en place ? Quel est votre avis sur cette question ? A quand un article ? Utopique ?

    J’espère ne pas passer pour un bisounours avec cette idée, on se fait entuber de partout, mais je pense que la guerre n’est pas perdue.

    Best regards,

    @nother @non

  40. Fabrice Epelboin

    De la planète toute entière, franchement, je n’en sais rien, mais si vous êtes dans la classe d’âge de la génération Y ou digitale, c’est clairement la seule option qui s’offre à vous si vous voulez pouvoir y vivre pour votre retraite ;-)

    Les Tunisiens semblent bien parti. Le top serait qu’une conscience écologique apparaisse (on peut pas dire qu’ils soient très sensibilisés au sujet), mais la volonté de se prendre en main et de changer les choses de façon radicale est palpable, dans toutes les couches de la société. #hope

  41. tatata

    > Mettre à jour ces documents permettrait de révéler ce que tout le monde
    > sait déjà : la France est dirigée par les lobbies

    Comment et pourquoi la « révélation » de ce que tout le monde sait déjà pourrait avoir un impact sur quoi que ce soit ???

  42. Fabrice Epelboin

    Ca a fait son effet en Tunisie, quand les cables de Wikileaks sont sortis (qui n’apprenaient pas grand chose ceci dit à la plupart des Tunisiens)… et pourtant…

  43. tatata

    Oui mais wikileaks a t’-il été déterminant ? Ca m’étonnerait.

    Et malgré tout le mal qu’on peut penser des dirigeants français, du rognage progressif (important, le côté progressif !) des libertés, on est en France à mille lieues de la situation de la Tunisie sous Ben Ali !

    A mon avis en simplifiant les choses, il faut pour qu’une révolution/révolte ait lieu
    - qu’une proportion importante de la population ait de mauvaises conditions de vie et peu de perspectives d’amélioration (rien à perdre)
    - qu’elle soit consciente de cet état de fait, de son nombre et de sa force

    En Tunisie il me semble qu’il y a eu un ras le bol
    - d’une part de beaucoup de pauvres, exclus d’office du système
    - d’autre part d’une jeunesse éclairée, qui n’en pouvait plus du manque de libertés et des combines

    En France on a que le premier (dans « les banlieues » en gros). La jeunesse des classes moyennes / aisées (dans laquelle je me situe pour être clair) n’est pas assez dans la merde pour aller manifester, quand bien même il y aurait des fuites sur ces choses-qu-on-sait-déjà.

    Sans compter que souvent les deuxièmes ont tout simplement … peur des premiers. Sans parler de la propagande libérale du « chacun peut réussir » qui depuis des années fait disparaitre tout ce qui ressemble à du collectif. Donc pas d’alliance objective possible, pas vraiment d’intérêts communs.

    Ce n’est que mon avis.

  44. Flaburgan

    En effet tatata, je suis aussi convaincu qu’il n’y a pas le malaise en France nécessaire à une véritable révolution. Celle dans la douleur et le sang de 1789 en tout cas. C’est justement l’interrogation levée dans mon précédent message. N’existe-t-il pas de moyen [u]concret[/u] pour engranger le changement sans passer par la violence ?
    Je pense que c’est à nous de les trouver, et ce à travers le formidable outil de communication qu’est l’Internet.
    J’ai personnellement quelques idées que je mettrais en place si j’en avais le pouvoir. Par exemple un immense forum où chaque loi serait expliqué dans des mots simples aux Français. Chaque français pouvant donner son avis sur la loi, pourquoi celle-ci lui poserait éventuellement problème. Et bien sûr, ce serait de même pour les projets de loi. Tout cela ne serait que consultatif pour notre gouvernement, sénat et assemblée, mais ce serait déjà un grand pas que tous puissent s’exprimer et être entendu, et notre réseau nous en donne la possibilité.

  45. deadalnix

    @tatata > Les document de wikileaks ont eu une influence notable.

    Bien sur, ce n’est qu’un élément déclencheur, les tunisiens savent déjà ce qui se trouve dans ces documents. La nouveauté, c’est qu’ils savent que tout le monde sait. Et ça, ça fait la différence.

  46. tatata

    > La nouveauté, c’est qu’ils savent que tout le monde sait. Et ça, ça fait la différence.

    Oui ça a fait la différence… dans un pays où chacun avait peur de parler. En France ce n’est pas vraiment le cas.

2 Trackbacks For This Post

  1. La France attaquée par les CyberChinois : mais que fait la CyberPolice ? | ReadWriteWeb French edition :

    [...] de la sécurité informatique évoquent un “altermondialisme numérique”, en ligne avec l’analyse que nous en faisions hier, contredisent totalement ceux du patron de la cyberpolice Française qui affirme, méprisant, que [...]

  2. Actus Généralistes 2011 S10 :

    [...] 07/03/2011. AmnDawla en France ? Prémices d’une révolution Française 2.0 : rww.zergy.net/2011/03/07/a-la-une/amndawla-en-france-prmices-dune-rvolution-franaise-20/ 07/03/2011. Bercy : sept cent millions de chinois et moi et moi : [...]

Réagissez !

Politique de modération des commentaires

  • A propos
  • Best of
  • Buzzing
  • Tags

ReadWriteWeb est un blog dédié aux technologies internet qui en couvre l’actualité et se distingue par ses notes d’analyse et de prospective ainsi que par l’accent mis sur les usages et leurs impacts sur les média, la communication et la société. Il est classé parmi les blogs les plus influents de la planète par Technorati et Wikio. Publié en cinq langues, il s'appuie sur un réseau de correspondants locaux en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, en France, en Espagne, au Brésil, en Chine ainsi qu'en Afrique francophone. Ses articles sont publiés dans la rubrique technologie du New York Times.


Partenaires

hébergement infogérance Bearstech
af83





Appli iPhone


 

Recommandés



Activité sur le site